Zone de Téléchargement

Liens Internet

Fréquentation
  • 9 visites par jour,
  • 14 aujourd'hui,
  • 47712 au total.

Vous êtes ici : Accueil » Réflexions autour du Numérique » Billets d’humeur

>>Humeur formative...

10 octobre 2015
Auteur(e) : 

Retour de formation hier. Formation à l’intégration des outils numériques dans la pédagogie... et non pas d’adaptation des outils numériques à la pédagogie. La précision est de taille. J’avais en face de mois un panel hétérogène et complet de ce que sont les enseignants : convaincus et à convaincre. Il me restait donc à montrer au travers d’exemples très concrets vers quoi on tend. Disons plutôt vers qui.

Car dans ces formations, mais moins qu’au travers des choix politiques qui les provoquent, on a souvent tendance à oublier la richesse des usages du point de vue des élèves. Et les premiers pas tablettes en main, sont toujours de vrais moments intenses pour un formateur car, à chaque fois, c’est la tablette qui devient l’objet de préoccupation. Et le comportement initial est toujours surprenant. Qu’est-ce que je dois faire avec ? Une question qui est enrichie de ma réponse désormais réflexe : mais que fais-tu d’habitude ? ...

Consignes, gestions, contenus, dialogue, remédiations, tout semble disparaître aux premiers pas dans le numérique. Et une fois ce stade dépassé, les convaincus sont à fond, et les "à convaincre" se rapprochent d’eux...

Il faut au minimum 6 heures pour basculer dans un univers d’innovation et de prise de risque... Ces 6 heures pour enclencher sur les bases d’une transformation que le numérique éducatif permet. Une vraie valeur ajoutée aux leçons, séquences et ateliers. Ces mots pour bien faire comprendre qu’une formation ne s’improvise pas. Qu’elle se construit dans le temps, en équipe, se critique, s’attaque et se doit d’évoluer.

Moi, j’ai la chance de bosser avec des gars très forts, et on apporte énormément sur le terrain. On a la malchance d’être entourés de gars qui ont confondu leur boulot d’accompagnement et l’accompagnement de leur boulot. Ce serait plus simple si en plus ils nous lâchaient un peu. On y gagnerait en efficacité et surtout, certains aspects de cette intégration seraient facilités au profit des élèves. Pensez-y !

Si votre académie, votre établissement, votre équipe a besoin de comprendre, comment, pourquoi, vers qui, ... de compétences au final, nous ferons de notre mieux pour vous aider.

Martial Pinkowski (c), Prof2Ballons 2006

Webmaster: Prof2Ballons

Martial Pinkowski, professeur d'EPS